AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une pause bien méritée. [pv. Kaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Ven 28 Aoû - 16:39





« Un bon moment de repos »
Source chaude
Splish, splash. Qu'est-ce que j'adorais cette sensation. L'eau chaude jusqu'à mes épaules, je me délectai de la chaleur que cela me procurait. D'ailleurs.. Je comprenais pas pourquoi l'Amérique n'avait pas plus de facultés de source chaude comme au Japon, c'était tellement bien ! Surtout qu'à ce qui paraît, les sources chaudes avaient beaucoup de vertus, comme faire guérir les blessures plus rapidement ou prolonger la jeunesse. Je n'étais pas sûre de leur véracité mais, elle détendait. Et le fait qu'elle détendait le corps était un moyen sûr d'une bonne santé.

Je souris, plongeant ma tête dans l'eau pour ensuite le ressortir et m'allonger, appuyé sur les pierres qui ornaient le rebord des sources chaudes. Le ciel était beau. On pouvait voir une couleur ambre colorée les horizons et rien n'obstruait la vue. Pas de nuage, pas d'oiseau apparent, rien. Le soleil se couchait et la lune commençait à se révéler. C'était assez... Mystique. Je ne savais pas quoi dire d'autre au vu de ce spectacle. La nature était fantastique. Calmante. Je fermai les yeux, ne faisant attention aux bruits de dehors, des bagarres qui semblaient avoir lieu. A force, on en prend l'habitude.

D'ailleurs, c'étaient ces journées constantes de combats, de fuites, de poussières et de sueurs qui m'ont fait venir ici dès que je l'ai vu. La curiosité aussi. C'était assez honteux maintenant que je connaissais ce que c'était, de ne pas être venue plus tôt. Je comprenais aussi, à présent, pourquoi les Japonais raffolaient de ces sources. C'était aussi marrant quand on y pense, que les Japonais qui sont connus pour leur pudeur par rapport aux américains, prennent des bains communs alors que les américains non. C'était pas logique mais, je n'allais pas faire un débat dessus. Au final, je m'en foutais pas mal, c'était juste marrant en y pensant.

Les yeux fermaient, je commençai à entendre des bruits de pas provenant des vestiaires. Le tatami avait un son particulier. Très japonais. C'était vraiment pas mal au final, le Japon. Plus amusant que l'Amérique. Ou peut-être parce que c'était assez nouveau que je ressentais ça. Les rencontres aussi. Le visage d'Allen apparaissait dans ma tête, suivi par les autres "Boss" que j'avais vu, la mignonne Kaya, les deux jumeaux. Un autre sourire refit surface pendant que j'ouvris les yeux, pour voir qui allait être ma compagne de soirée. Cela faisait du bien d'être seule, il faut avouer mais, je n'allais pas faire l'enfant gâté et prendre toute la place de la source.




Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Ven 28 Aoû - 23:33



Elle ne s'était pas attendu à cela. Elle avait toujours plus ou moins su que les filles pouvaient devenir un peu folle à cause des garçons. Mais ça, vraiment... Elle venait de se battre avec une fille qui était raide dingue d'Allen-san. Et qui était persuadé qu'elle sortait avec lui. Ce qui n'avait aucune chance d'arriver, Allen-san était gentil mais il ne l'intéressait pas du tout comme ça. Il l'intéressait d'un point de vue intellectuel, son évolution, ses futures décisions et son futur possible, tout cela, elle voulait l'étudier. En tout cas, son côté stratège voulait l'étudier. Mais son corps, non, pas du tout. Et puis elle avait comme l'impression que le loup blanc d'Okachi avait déjà une proie dans son viseur. Une proie aux cheveux blonds, pas châtain comme elle.

Kaya s'était donc battu et avait gagné. Cependant, plutôt agacée d'avoir eu à faire avec une groupie incapable d'assumer ses sentiments face au garçon qu'elle aimait, elle chercha un endroit pour se détendre après cette fin d'après-midi plutôt nulle. Aussi, quand elle tomba sur l'entrée des sources d'eau chaude, elle n'hésita pas. Ça lui permettrait aussi de se soigner. Elle ressentait quelques courbatures ici et là à force de s'entraîner. Elle espérait qu'elle ne forçait pas trop, les tendons, ça restait fragile...

Elle se déshabilla calmement dans les vestiaires, plia son linge avant de prendre une serviette pour la mettre devant elle. Sa chevelure attachée dans un chignon lâche, elle dévoilait ainsi tout le tatouage qu'elle avait dans le dos. Elle ouvrit la porte de séparation, la referma et observa la source. La tenancière avait laissé entendre la présence d'une autre fille. Elle espérait juste que ça n'était pas celle qu'elle avait battu. Mais la chevelure d'or la fit immédiatement penser à...

-Jenny-san ?

Elle se rapprocha pour être sûre, sourit doucement en saluant. Enfin de la compagnie agréable. En tout cas, elle l'avait été pendant la nuit du courage alors...

-Bonsoir. Comment vas-tu ?

Elle mit un premier pied dans l'eau, puis le reste de son corps suivit rapidement. Elle allait enfin pouvoir se détendre un peu. Elle mouilla son épaule gauche, exposant sa blessure sans honte.

-Je ne pensais pas te revoir aussi vite. Mais c'est avec plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Lun 31 Aoû - 10:30





« Ça va aller? »
Source chaude
Une silhouette fine, souple, juvénile fit son apparition, des cheveux châtains attachés, dégageant le cou nu de la jeune femme, c'était assez sexy. Je nageai jusqu'au bord, à ses pieds pour l'accueillir. C'était Kaya. Je fis un sourire, contente que ce ne soit pas une vieille dame qui venait. Pas que je ne les aimais pas, disons, que c'était juste moins marrant, bien que certaines de leurs histoires sont parfois vraiment pas mal à écouter. Puis, Kaya je la connaissais, je la trouvais intéressante et mignonne alors c'était avec plaisir que je voyais ce visage familier apparaître ici.
Mon sourire s’agrandissait et j'inclinais légèrement ma tête pour lui saluer aussi.

" Kayaa ~ Bonsoir. "

Je reculais de quelques pas, laissant la place à la jeune femme en face de moi, l'espace qu'il faut pour qu'elle vienne sans avoir besoin de faire des détours. Des marques de coup se voyaient sur tout son corps, surtout sur son épaule gauche. Ce n'était pas rare ici certes, mais, je voyais toujours aussi mal Kaya se battre. Heureusement que rien n'était arrivé sur son visage, j'en concluais qu'elle avait peut-être gagné, peut-être. J'aimerais bien la voir se battre n’empêche.Je reculais de quelques pas, laissant la place à la jeune femme en face de moi, l'espace qu'il faut pour qu'elle vienne sans avoir besoin de faire des détours. La source devait vraiment avoir un effet guérissant, c'était ce que je me disais en la voyant. Et surtout détendu, son expression disait tout. Je m'approchais à nouveau d'elle, touchant son bras où se trouvait sa blessure pour retourner l'attention dessus, c'était surtout histoire de ne pas toucher l'épaule en lui-même et aussi pour toucher sa peau qui avait l'air toute douce mais shh.

" Je vais bien, mais pas toi, on dirait. Tu t'es battu ? "

Mon regard montrait mon inquiétude, bien que mineur. C'était toujours aussi surprenant comment un corps qui semblait aussi frêle que le sien puisse faire autant de prouesse. Je fuyais, pas elle. Soudainement, je l'enlaçais, sur le coup de l'envie ou d'un autre sentiment que je ne pouvais décrire, sentant encore plus son corps doux et fragile.

" C'est avec plaisir aussi! Mais je ne pensais pas te revoir aussi vite, surtout dans cet état. "




Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Lun 31 Aoû - 19:34



Jenny semblait réellement ravie de la revoir, ce qui promettait plus ou moins un bon moment entre fille. En tout cas, Kaya remarqua qu'elle ne s'était pas tellement trompé sur la silhouette de la jolie blonde. Pas étonnant qu'Allen-san craque complètement, si elle avait un garçon, elle aurait agi comme lui. Mais comme elle était une fille, elle appréciait juste de voir que Jenny-san était aussi jolie qu'elle l'avait pensé. Et que contrairement à elle, la blonde ne semblait avoir aucune trace de combat sur la peau. Ce qui l'amena à se demander si sa vis-à-vis prenait par aux batailles dans la ville.

En tout cas, elle mettait les pieds directement dans le plat même si elle n'était peut-être pas une combattante. Kaya esquissa un sourire doux et même laissa entendre un petit rire. Il y avait de quoi puisqu'elle était avec Jenny-san. Et elle expliqua, laissant la main de la blonde sur son bras, ça n'avait rien de gênant après tout.

-Je ne vais pas si mal mais j'avoue que mon après-midi ne s'est pas passé comme je l'espérais. Je suis tombée sur une groupie d'Allen-san. Elle nous avait vu à la nuit du courage tous les trois ensemble mais comme je suis de Taigami, elle a pensé que ce serait une bonne idée de me combattre pour me dire de ne pas essayer de lui voler Allen-san. Alors que je suis certaine qu'il ne connait même pas son nom.

Elle soupira mais ne perdit pas son sourire doux en vérifiant son épaule. Ça ne serait pas grand chose, après le coup de couteau qu'elle s'était pris depuis des mois, cette simple égratignure était dérisoire. Elle effleura vaguement la cicatrice laissée par la lame. Elle continua à regarder, par savoir si cela avait eu la chance d'abîmer son tatouage ou non. Elle fut soulagée de voir qu'il n'avait pas été touché et elle posa la main sur le croissant de lune sur son omoplate avant de continuer à se mouiller le haut du corps, poursuivant son histoire.

-Je connais à peine Allen-san, comment pourrais-je avoir l'envie de sortir avec lui ? Les groupies sont vraiment bêtes parfois, je trouve cela dommage pour elle. Ce n'est pas comme cela qu'elle va attirer en bien l'attention d'Allen-san.

Pas comme Jenny-san. Elle était persuadée de ne pas se tromper sur ce point. Kaya fut alors surprise d'être enlacée par la blonde. C'était même plutôt gênant quelque part et elle remerciait la serviette qui était entre elles parce que le contact total peau contre peau avec sa camarade lui aussi paru très... choquant. Pas que Jenny-san n'était pas douce, là n'était pas le problème mais elles se connaissaient depuis peu de temps alors... Elle hésita, lui tapota le dos, rencontra sa masse souple de cheveux par la même occasion.

-Je te promets que ça a l'air plus grave que ça ne l'est. Elle s'est battu comme une teigne mais j'ai gagné. Elle ne devrait plus revenir me voir avant un bon moment. Surtout que moi, je sais réellement me battre.

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour certaines personnes. C'était vrai qu'elle avait plutôt l'air d'une intello, surtout avec ses lunettes que d'une fille capable de réagir dans des batailles. En plus, elle aimait la stratégie mais ça n'empêchait pas qu'elle avait bien compris que même en sachant concocter des plans, il fallait aussi savoir se protéger soi-même parce que justement, si l'ennemi était intelligent, il s'attaquerait au cerveau de la bande plutôt qu'aux défenseurs.

-Alors tu as eu la bonne idée de venir aux sources d'eau chaude. C'est merveilleux, non ? C'est en partie pour cela que je n'échangerai mon pays pour rien au monde.

Elle la relâcha pour mouiller sa nuque.

-De quel pays viens-tu d'ailleurs ?  

Si elle pouvait satisfaire un peu sa curiosité sur la pensionnaire d'Okachi, elle n'allait pas se priver. Elle voulait réellement apprendre à la connaître.



Dernière édition par Kaya Kinomoto le Mar 1 Sep - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Mar 1 Sep - 1:58





« Creusons un peu plus. »
Source chaude
Là ne fut ma surprise en attendant toute l'histoire de ce qu'il s'était passé avec son ennemie. Une fille, une groupie d'Allen huh... C'était vrai que je ne m'y attendais pas du tout à celle-là, mais vraiment pas. Je faisais tout comme bon me semble sans trop réfléchir, mais, j'étais loin d'être idiote qui ne faisait pas attention à ses alentours non plus. Pourtant, cette idée ne m'était pas du tout passée par la tête. J'avais même du mal à imaginer une fille être aussi éprise de lui, mais en y réfléchissant, c'était assez normal. Il était gentil, beau et fort... Même moi, j'aimais sa compagnie, voir plus, mais ça, je le gardais pour moi. En fait... Je crois que c'était parce qu'il n'arrivait pas à cacher ses sentiments que cette pensée ne m'était jamais traversée. Il avait l'air assez nouveau sur toutes les relations... Et chacune de mes actions semblaient avoir beaucoup d'effets sur lui. Du coup... Je me suis peut-être dit intérieurement que les filles avaient trop peur de lui, par son image de "Boss". Il faut croire que je m'étais trompé. Il semblait tout de même, qu'il manquait d'expérience vue ses réactions... Peut-être que ses "fans" étaient toutes des filles vraiment timides ? Quel dommage pour elles... En attendant, je profitai des légères " caresses" que ma compagne me faisait comme pour me réconfortait.

" Haha, tu n'as vraiment pas eu de chance Kaya... Elle s'est vraiment trompée de cible. "

C'était assez marrant même si ce n'était pas top pour la pauvre Kaya. J'étais assez contente qu'elle ne se soit pas prise à moi, si c'était le cas, j'aurais sans doute juste fuis ou lui donner quelques coups pour l’assommer comme au cou, mais je n'aurais pas pu faire grand chose... Surtout si elle avait une lame. Je n'aimais pas les armes, ils faisaient spécialement mal, rien qu'en les effleurant... Il suffisait de voir la blessure de Kaya. D'ailleurs en regardant de plus près... La blessure semblait plus ancienne, elle était déjà en train de cicatriser... De plus, on pouvait voir un tatouage que je n'avais pas vu au départ, trop concentrée sur sa blessure. Sans faire de chichi, je la retournai un peu, bougeant en même temps pour me retrouver derrière son dos. Un grand tatouage longeait tout son dos, comme une peinture. C'était beau... Mais à nouveau totalement contre l'image de la petite Kaya. C'était surprenant... Et intéressant ! Il n'y avait pas à dire, elle m'intéressait énormément cette femme. Un sourire apparu sur mon visage, légèrement fasciné, mais je lui répondis.

" Haha, je comprends. J'adore ce pays aussi. Il y a des gens... Surprenant et les sources chaudes sont un délice. Mais... Une question. Tu as ce tatouage depuis quand..? "

Un tatouage... De la déesse Artémis avec un lac et un cerf. C'était beau, il n'y avait pas à dire. Mais, même moi qui vivais en Amérique où les tatouages n'étaient pas rares, je n'avais jamais osé le faire, en fait, je n'avais même jamais envie de le faire. Alors... Qu'une femme, si mignonne qui semblait fragile, et même intelligente avait des dons de combats et possédait des cicatrices en plus de ce tatouage était... Intriguant. Si la fille le savait, elle aurait sûrement jamais osé la provoquer en duel. Ne jamais se fier aux apparences huh. Je voyais de pleines forces ce que voulais dire cette phrase. D'ailleurs en parlant de la femme qui l'a provoqué... Je repris la conversation de tantôt comme si de rien n'était.

" Peut-être que si elles le connaissaient un peu plus, elles l'aimeraient encore plus ? Ses fans. Mais, c'est vrai que n'est pas en ne faisant rien et en maltraitant les autres filles que ça va les faire du bien, au contraire. "

Même si pour cette situation, ce n'était qu'une fille. Cela ne me surprendrait pas s'il y avait bien plus, qui agissait de la même manière. Je me demandai si Allen était au courant de toutes ses admiratrices secrètes ? Ce serait peut-être une bonne chose à le taquiner avec, ou pas. Je verrai. Je regardai à nouveau Kaya, avec ses yeux verts émeraudes. En tout cas, je suis sûre que ce n'était pas qu'au combat de rue qu'elle perdait, mais, en beauté aussi. Un petit sourire s'affichait sur mon visage en voulant taquiner la femme fatale que Kaya cachait.

" Eh Kaya, si tu le connaissais un peu plus, tu penses que tu vas l'aimer ? "

Je plongeais mon corps aussi pour profiter un peu plus de la chaleur de la source avant de mettre mes deux bras dedans, laissant mes cheveux mouillaient flotter le long de la surface de l'eau.

" Ah et... Je viens des Etats-Unis "




(HRP: désolé si c'est confus xD)



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Jeu 3 Sep - 15:28



Jenny-san était bien d'accord avec elle, elle n'était réellement pas la cible qu'aurait dû affronter la groupie. Le fait que la blonde le dire aussi facilement confirmait aussi les doutes de Kaya, il y avait bel et bien de la romance entre Allen-san et elle. Oh, elle avait bien envie de poser plus de question à ce sujet et elle le ferait mais quand elle se serait un peu plus détendue. Quant à la chance... Kaya n'y croyait toujours pas et ne comptait pas non plus utiliser ce mot un de ces quatre. A chaque fois, elle le trouvait... disgracieux. Mais elle sourit tout de même à la réplique de Jenny-san, pensant au fond qu'il valait mieux que ce soit elle que la blonde.

Kaya la laissa d'ailleurs passer derrière elle tout en lui permettant de la faire tourner un peu. Elle retint d'ailleurs un rire, Jenny-san avait quand même une drôle de façon de faire. Son inspection visuelle pouvait sembler presque pénétrante, d'autres personnes qu'elle auraient pu être gênés. Mais elle savait que la blonde ne pensait pas à mal en faisant tout cela, elle était juste un peu à côté niveau norme social. Ce qui la faisait dire que Jenny-san ne pouvait pas être japonaise. Enfin, difficile de louper son tatouage, elle le savait. Mais elle n'avait pas pensé intriguée autant la blonde. C'était nouveau pour elle, la plupart du temps, même si elle était mignonne, les gens oubliaient qu'elle existait. Du coup, elle rosit légèrement mais ça pourrait passer pour la faute à l'eau chaude dans laquelle elle baignait toutes les deux.

-Merci pour mon pays. C'est toujours gratifiant qu'il soit aimé par d'autres personnes. C'est un endroit si fragile...

Kaya rit doucement à la question. Jenny-san n'avait pas pu se retenir, c'était clair.

-Je l'ai depuis mes 17 ans. Cette année, donc. Un cadeau de mon grand frère, ça faisait longtemps que je le voulais alors il a accepté. Il trouve que ça me va bien... Peut-être qu'il espère que je vais rester vierge.

Après tout, Artémis était une déesse vierge. L'une des seules connues avec Athéna. Le sous-entendu de mon aîné l'avait bien amusée à l'époque. Kaya n'avait pas de problème avec son statut sexuel de toute façon et s'il devait changer, ce serait avec quelqu'un qu'elle aimerait. En attendant, elle espérait tout de même que Jenny-san avait fini son inspection qui même si elle était mignonne, commençait tout de même à être très gênante. Elle me décala un peu pour mieux s'enfoncer dans l'eau chaude, une mèche de cheveux tomba sur la surface mais elle l'y laissa.

Ce fut alors le moment où Jenny-san l'étonna le plus. Elle venait de passer du coq à l'âne sans prévenir. Kaya s'arrêta quelques secondes dans son mouvement, le reprit pour mouiller son visage.

-Nous, les Japonaises, on nous apprend à ne pas montrer nos émotions et surtout nos sentiments amoureux quand l'homme qu'on aime est possiblement un voyou. Nous devons toujours être d'une grande discrétion. C'est comme cela que les groupies ont fini par apparaître, c'est tout simplement culturel.

Elle n'avait aucun problème à expliquer ces différences de pensées entre sa culture et les autres. Elle pouvait même comprendre que ce soit nécessaire, même pour l'expliquer elle. Oui, elle était une combattante tatouée malgré le fait qu'elle soit sage, d'une douceur et d'une discrétion presque incarnées. C'était ainsi et mine de rien, elle n'aurait pas envie de se changer, elle se sentait bien à être sur pas mal de point comme la Japonaise moyenne. Elle ne se sentait pas lésée ou outrée, non, elle était heureuse de bien représenter son pays sur ce point là.

-Pour la maltraitance, je ne sais si c'est un bon mot, considérant la ville où nous sommes. Je pense qu'elle cherchait justement à savoir si elle pourrait avoir de la valeur aux yeux d'Allen-san. Me battre, c'était peut-être ce dont elle aurait eu besoin pour oser laisser un message dans son casier. Mais elle est mal tombée, sans aucun doute. Je n'aime pas qu'on me défie pour des histoires de cœur où je n'ai aucun intérêt.

Elle leva la tête de surprise à la question de Jenny-san, question posée de façon assez étrange d'ailleurs. Que... ? La blonde était vraiment en train de lui demander si elle était attirée par Allen-san ?

-Je pense que je peux aimer Allen-san comme un ami mais pas plus. Ce qui m'intéresse chez lui, c'est la façon dont il évolue pour atteindre son but... La stratège en moi essaie d'examiner toutes les possibilités, tous les chemins qui sont devant lui et de déterminer où il va aller et pourquoi. Donc, mon intérêt envers lui est très intellectuel, je pense. Ça peut paraître froid de prime abord mais c'est aussi une façon de s’inquiéter pour quelqu'un. Si je peux prévoir, je peux protéger.

Elle avait un peu trop parlé à son goût mais quelque part, elle voulait rassurée la blonde. Son homme était à elle, point. Kaya ne comptait pas du tout s'immiscer entre eux. Elle ferma les yeux, en écoutant la réponse de sa camarade et demanda.

-Raconte-moi un peu là-bas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Ven 4 Sep - 22:17

« Une amitié qui se forme. »
Source chaude


" Fragile ? "

En quoi le Japon était fragile ? J'avoue que je ne comprenais pas très bien. D'un autre côté, pour commencer, je ne me suis jamais intéressée à l'histoire d'un pays, ni ce qui se passait à l'intérieur. C'était pareil pour les Etats-Unis alors que j'y vivais. Quoiqu'on fasse, de toute façon, nous civils ne pouvons que subir. C'était ce que je pensais et je préférais largement vivre le jour, le jour, sans penser à tout ce qui est en "option". Du moins, c'était ma façon de penser, je savais que chaque personne était différente et c'était ce qui faisait de notre planète, une Terre intéressante. Je bougeais mes bras, faisant un mouvement de demi-cercle pour faire bouger légèrement l'eau chaude avec un sourire.

" Mais je comprends que tu puisses aimer ton pays. Il est beau et assez connu. Le Japon est assez unique en son genre, que ce soit niveau culturel, historique, .. "

Pour être unique, il était. Même moi, qui ne connaissais pas grand chose à l'histoire et vivait à l'autre bout du monde, j'entendais parler du Japon. Que les filles étaient mignonnes, pures... Je ne pouvais m'empêcher de penser à Kaya et cela me faisait décrocher un autre sourire. J'étais sûre qu'un Kimono lui irait très bien. Peut-être dans les teintes vertes-roses pour faire ressortir ses yeux ? Aah~ je voulais la voir en Kimono ~. Je me demandais si je pouvais la faire en porter un, un de ces jours. Le Japon était aussi le développement mondial des jeux-vidéos et avait transmis partout dans le monde, la culture des "mangas", des purikuras, des fantasmes diverses et variées. C'était assez marrant. On disait que beaucoup s'inspiraient de l'Amérique, mais, je me demandais si un de ces jours, on allait se faire dépasser par le Japon ? Sûrement.

" Dommage que je n'ai pas encore visité le Japon à part cette ville... Et ce n'est pas le parfait exemple d'une ville japonaise, à part cet établissement, les écritures... Bien que tu me donnes un peu plus l'impression d'une Japonaise que tes congénères haha. "

Je lui donnais un nouveau sourire à cette dernière phrase, écoutant sans l'interrompre son histoire. Alors c'était elle qui l'avait voulu huh. Encore assez surprenant. Je me demandais pourquoi elle le voulait, mais je me retins, sentant que ce n'était pas le moment de le poser, bien que je ne sache pas pourquoi moi-même, je ressentais ça. Sans doute que j'avais l'impression d'avoir déjà trop fait.

Je continuais à écouter la suite, sans faire attention au fait qu'elle disait être vierge. Faut dire, c'était une Japonaise et pour une fois, cet aspect ne m'avait pas surpris venant d'elle. Oui, elle était mignonne et oui, elle était forte et ne respectait pas trop le stéréotype d'une femme japonaise que je pensais quand je la voyais, mais, elle restait pure, sérieuse, très japonaise au final. C'était assez contradictoire, mais, elle ne brisait pas mon image que j'avais d'une jolie femme de ce pays, surtout pas par rapport aux autres filles de cette fille, des vraies Yakuzas.

" Peut-être, mais ce n'est jamais bon de se retenir. A force, on finit par exploser. La preuve. Même si j'aime bien quand c'est les hommes qui sont comme ça. "

Je fis un petit rire plein de sous-entendus, cette phrase était légèrement à but taquin bien que je le pensai aussi vraiment. Un homme qui craquait et explosait ses émotions envers une femme, c'était amusant à voir et ça avait de quoi faire éveiller mes sentiments et émotions. J'adorais ça.

Sa prochaine prise de parole la surprit. Elle n'avait jamais pensé de cette manière. La culture était si différente que ça huh... C'était assez étrange cette façon de penser. Se battre pour se donner du courage quand on gagne ? Ce n'était pas illogique... En fait dis comme ça, c'était même assez logique, mais... Cela semblait quand même tordu. Pas que la ville était déjà tordue pour commencer. Et si c'était vraiment l'intention de la femme, c'était vrai qu'elle n'avait absolument pas de chance d'être tombée sur cette femme, Kaya. Ceci me fit rire encore un petit peu. Pauvre femme, mais, cette coté forte de Kaya me faisait l'adorer encore plus.

" Je comprends mieux dis comme ça. Elle est mal tombée alors, bien que cela me semble toujours étrange, cette version de voir les choses. Mais, je peux te comprendre. "

Waw... Sa version de voir Allen était tellement différente de la mienne. C'était vrai qu'il avait une assez grande route devant lui, j'avais oublié. Le souvenir de notre rencontre refit surface où il avait battu 10 personnes d'un coup et il m'avait regardé assez froidement, le sang sur lui. Ouhh, cela me donna un léger frisson qui me plaisait. J'aimerais bien le revoir comme ça. Haha.. J'étais vraiment mauvaise. Cela faisait mal de se dire du mal soi-même, mais je ne me cachais pas. Étrangement après avoir écouté Kaya, je me sentais un peu rassurée alors que j'étais celle qui avait posé cette question. Parfois, je ne me comprenais pas moi-même. Je me trouvais assez simple, mais dans ces moments-là, j'avais l'impression d'être complexe. L'esprit humain était si compliqué...

" Je vois .. "

Je murmurais presque, plongeant légèrement ma tête dans l'eau chaude, les joues devenant légèrement roses par la chaleur ambiante. Je relevai ensuite la tête, regardant la lune être reflétée sur l'eau en pensant à mon pays. Il n'y avait pas vraiment grand chose à dire dessus de mon point de vue par rapport au Japon, mais, j'essayai, fouillant dans ma mémoire.

" Mh.. Je pense que tu sais mais, c'est assez libre. Il y a toute sorte de personne, asiatique, européenne, américaine, africaine, arabe... Tout se mélange et on s'entend tous bien. Après il y a des personnes racistes, c'est sûr, mais, c'est une vue assez normale là-bas. "

Je continuais à réfléchir, m'allongeant sur le dos pour cette fois regardé le ciel. Qu'est-ce que je pourrais dire de plus ? L'école par rapport à ici ? Mhh.. Mais c'était plutôt les écoles dans cette ville qui était spéciale. Oh et puis... Autant parler de ce que j'aimais faire. Ce serait sans doute plus explicite.

" Les jeunes dans mon pays, adoraient sortir s'amuser, bowling, fastfood, shopping,... Surtout la nuit ! C'est là où tout s'illumine et la ville prend vie ! J'adore les lumières à ce moment-là, l'excitation, l'amusement.... "




Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Lun 7 Sep - 18:22



Elle écoutait tranquillement Jenny-san parlait de son pays tout en se délassant, brossant lentement sa peau avec sa serviette mouillée. Elle aimait ça, elle était contente qu'une étrangère voit aussi bien ce que le Japon pouvait apporter comme beauté et comme savoir au reste du monde. Ce n'était pas tous les jours que cela arrivait, les gens étaient toujours plus ou moins avares de compliments quelque soit la chose ou la raison. Alors ça faisait simplement du bien que la blonde reconnaisse aussi facilement et aussi franchement ce qu'elle aimait du Japon. Par contre, elle ne put s'empêcher de rire à un moment. Mais c'était un rire rempli de surprise, Kaya était étonnée que la jeune fille n'est rien vu d'autre du Japon que cette ville. Quand il y avait tant à voir.

-C'est bien vrai, cette ville ressemble bien plus à une ville occidentale qu'à une ville typique de mon pays. J'ai été surprise de ce fait d'ailleurs, mais je m'y suis rapidement faite, le mélange des genre n'est pas si rare.

Et elle rit à nouveau. Les joues un peu roses, flattée malgré elle.

-Eh bien merci de me trouver plus japonaise que la moyenne des filles présentes ici. Il est vrai qu'elles ont l'air de vouloir ressembler à des yakuzas. C'est un peu particulier. Et bête.

Kaya se sentit un peu gênée quand Jenny-san poursuivit. Vraiment, elle aimait tant que cela qu'un homme soit brut et massif ? Ce n'était pas tout à fait son genre, elle préférait qu'il y ait un peu de convenances quand même. Elle ne demandait pas non plus des courbettes mais du tact sur certains points. En tout cas, cela faisait bien rire la blonde que cette pauvre fille soit tombée sur elle pour un combat au nom d'Allen-san. Kaya trouvait cela assez déplacée. Pas de la part de Jenny-san mais de la perdante. Cette dernière aurait quand même pu lui demander si elle était attirée par le loup blanc. Quoique, elle aurait peut-être cherché le combat quand même si elle avait eu l'impression que Kaya ne respectait pas les sentiments d'Allen-san... Les extrapolations...

-Je pense qu'elle y réfléchirait cinq fois avant de revenir me provoquer, je l'avoue. Je pense lui avoir fêlé deux côtes.

En même temps, la fille l'avait chargé comme un taureau furieux. Mais Kaya remarqua le soulagement que ressentait Jenny-san après son petit discours sur Allen-san. Si cela n'était pas une véritable preuve que ces deux là allaient finir ensemble... Kaya eut un sourire qu'elle cacha rapidement. Elle espérait qu'ils seraient vraiment bien en couple. Elle utilisa alors sa serviette trempée, la passant sur son dos pour enlever la peau morte. Son chignon tomba à peine une minute après et ses cheveux commencèrent à se faire mouiller. Elle laissa faire, l'ayant prévu.

Et puis, Kaya préférait regarder Jenny-san alors qu'elle repensait à son pays. Les Etats-Unis. Ce n'était pas un endroit où elle avait envie d'aller pour être tout à fait honnête. Cependant, elle sentait dans ses paroles que la blonde était un peu nostalgique de son pays, de la façon de s'y amuser aussi. Au Japon, la plupart des soirées étaient organisées autour des karaokés et des salles d'arcade. La vie était aussi trépidante à Tokyo mais le reste du pays ne connaissait pas forcément une telle démesure.

-Ton pays te manque un peu. Mais je ne pense pas que tu aies perdu au change puisque tu as trouvé l'amour.

Elle repoussa une mèche châtain, regardant Jenny-san du coin de l’œil pour voir sa réaction. Elle poursuivit comme si elle n'avait rien dit de si choquant.

-Moi, je ne sais pas encore ce que j'attends du fait d'être ici. Il faut avouer que ce n'est pas de moi-même que je suis arrivée dans cette ville. Mais au final, ça ne me dérange pas.

Tant qu'elle avait de bons professeurs et qu'elle faisait de bonnes études, le lieu n'était pas si important. Et mine de rien, ici, elle avait les deux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Dim 13 Sep - 13:31

« La faiblesse des humains. »
Source chaude


Je ris doucement à ses propos me mémorisant à nouveau la ville, les rues pavés, les maisons, les graffitis et bien sûr les élèves ainsi que l'établissement. Mes doigts se glissèrent doucement dans mes cheveux, prenant une mèche pour le tourner pendant que j'exprimais mes pensées.

" Je t'avoue que cette ville ne me semble pas vraiment "occidentale" non plus. Bien sûr, les graffitis oui mais, comment dire? L'atmosphère est différente. Certaines portent leur uniforme bien que de manière assez "délinquante", certains établissements gardent le sentiment japonais ... Mh... Bon c'est vrai, je suis loin de pouvoir dire quoique ce soit vu que je connais pas les autres recoins du Japon. Mais si je me rappelle bien, Tokyo, la capitale est assez moderne aussi, non?"

Je finis par un sourire, retournant mon regard habituel de confiance sur Kaya.

" Oh mais de rien! Je le pense. Haha, chacun son style on va dire. Ils font ce qu'ils leur plaît après tout. Si elles se sentent mieux comme ça, on a pas vraiment notre mot à dire. "

Et au final, je m'en fichais pas mal. C'était parfois même un peu mieux que les filles que je pouvais voir en Amérique donc bon ... C'était comme si ces filles avaient perdu toute notion de pudisme alors qu'ici, ils l'avaient gardé, bien que d'une toute autre manière. C'était un autre style, ressemblant un peu au style hip hop quand j'y pense. Étrangement, elles gardaient leurs uniformes dans un contexte hors la loi. Les japonais étaient marrants et je ne pu échapper un petit rire en pensant à ça et encore plus quand j'entendis la suite, levant mes yeux qui s'étaient agrandis vers la jolie japonaise.

" Ah quand même! Je m'attendais pas à ça. "

Je continuais à rire bien que cela ne se faisait pas. La pauvre... Ah~ Kaya, tu n’arrêteras pas de me surprendre. J'adorais. Les personnes qui sortaient de l'ordinaire, qui avait son caractère et ne se perdait pas. Bien que je plaigne la pauvre fille, amoureuse d'un homme qui ne connaissait même pas son existence. C'était triste, mais l'amour pouvait faire très mal. Après tout, c'était un sentiment incontrôlable, puissant et donc dangereux. C'était sans doute pour ça que je n'ai fait que le fuir et que je continuais même sans le vouloir. Mon rire se perdit pendant que je souriais presque mélancoliquement, nettoyant mon bras gauche avec la serviette mouillée aussi, tout comme l'avait fait la personne en face de moi. J'aimais cette sensation, l'eau chaude, l'air frais sur ma peau tandis que mon corps se réchauffait et la saleté disparaissait. Mais ma main frappa soudainement l'eau avec la surprise et je levai rapidement mon regard sur Kaya. Ah.. Ça m'a vraiment surprise, je pouvais sentir mes joues rosir légèrement, mais je me repris vite, continuant mon nettoyage comme si de rien n'était sur le haut de mon corps.

" ...Pas vraiment. Mon pays ne me manque pas tant que ça. Je.. N'ai jamais réussi à m'accrocher à quiconque. "

Ma voix s'était légèrement baissée en murmure à la fin. C'était inconditionnel. Je n'arrivais pas. Je m'en foutais de tout et je ne cherchais qu'à m'amuser. Au final, j'étais une femme bien vide et souvent, je me demandais ce que je faisais. Quelle ironie quand j'avais à peu près tout ce que je voulais. Ou peut-être parce que c'était le cas que je n'arrivais pas à m'attacher. Non... Je n'étais juste pas avare, je ne voulais pas m'attacher, je ne voulais pas être blessé par les autres. C'était rire, tellement ces révélations que j'avais depuis un moment me faisaient paraître faibles.

Pour ne pas être attiré dans les pensées sombres, je relevai mon regard sur Kaya, un sourire sur mes lèvres, reprenant mon attitude intéressée. Je m'approchai de la jeune femme, regardant de près son expression avec un sourire amusé, pleine de curiosité.

" Ah oui? Tu veux bien me raconter? "

J'éloignai mon visage aussi rapidement que je m'étais rapproché. Prête à écouter son histoire.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Jeu 24 Sep - 18:16



Kaya se lavait lentement, écoutant soigneusement Jenny-san lui donnait son point de vue sur la ville. En y pensant plus attentivement, c'était vrai qu'elle était plutôt hétéroclite et que si on cherchait bien, il y avait des endroits typiquement japonais. D'ailleurs c'était ceux qu'elle préférait. Quand elle parlait de typique, elle voulait dire les lieux qui lui faisaient penser à l'ère où le Japon n'était pas encore aussi ancré dans les lumières et la technologie. C'était cette partie de son pays qu'elle préférait et qu'elle aimait voir conserver. De sorte que oui, pour elle, Sento-city était une ville plutôt occidentale. Et tant pis si cela lui donnait un côté trop japonaise du siècle passé.

-Oui, trop moderne même à mon goût. Toutes ces explosions de lumières, de technologie... Tout est trop rapide, presque fouillis et pourtant organisé. Je n'aime pas Tokyo dans son intégralité, juste les petites poches orientales qu'on peut y trouver. C'est tellement incroyable de passer d'une rue follement touristique à des ruelles avec des marchands qui semblent sortir des siècles d'avant. C'est comme entrer dans le Voyage de Chihiro, si tu connais ce film animé.

Mais Jenny-san avait raison de dire que tout cela était une question de style. Mais Kaya dirait même de ressenti. Parce qu'au fond, sa famille n'était pas traditionaliste, c'était juste elle dans sa façon d'être et malgré ses capacités au combat et son tatouage. Peut-être qu'elle avait cherché un peu à casser cette impression qu'elle avait d'elle-même, c'était bien possible mais en général, elle évitait de s'analyser elle-même. Mais cela la fit sourire de voir la blonde qui l'accompagnait être surprise de ce qu'elle avait fait à son adversaire. En même temps, ce n'était pas elle qui avait commencé, au contraire, elle avait essayé de parlementer avec cette groupie avant que celle-ci ne lui fonce dessus. On récoltait ce que l'on semait...

En tout cas, elle aimait bien le rire de Jenny-san, totalement sincère. Kaya supposait que par sa propre éducation, la blonde ne savait pas réellement cacher ses émotions, elle la trouvait même incroyablement extravertie. Ce qui était tant mieux, Kaya ne l'aurait pas trouvé si intéressante si elle avait été autrement. Elle se retint de sourire d'ailleurs quand la blonde rougit. Encore une preuve qu'elle ne se trompait sur les liens entre Allen-san et elle. Et ce qu'ajouta Jenny-san ensuite ne fit que rajouter de l'eau au moulin. Mais elle la vit ensuite s'assombrir et Kaya se demandait bien à quoi sa vis-à-vis pouvait penser.

Elle accepta cependant que celle-ci change de sujet, tenant à connaître son histoire. En position semi allongée dans l'eau, elle se mit à regarder le ciel et raconta.

-Quand j'étais petite, ma sœur s'est fait attaqué par un groupe de voyou alors qu'elle rentrait de l'école. Elle a fini à l'hôpital pour plusieurs semaines mais le diagnostic était vite tombé : elle ne pourrait plus jamais marcher.

Elle se passa une main sur le visage, l'eau pouvait presque faire croire qu'elle pleurait mais ce n'était pas le cas. Elle n'avait jamais eu envie de pleurer pour son aînée. Pas plus que pour elle sur cette histoire. Elle refusait de s'en sentir victime.

-Mes parents ont agi comme si c'était la fin du monde. Plusieurs de ces agresseurs ont été arrêtés et mis en prison mais maintenant qu'elle pouvait avoir toute leur attention, elle ne s'est pas gêné. Depuis ce temps là, je ne me souviens pas d'une seule fois où ma mère m'a tenue dans ses bras.

Elle regarda Jenny-san, un mince sourire triste sur les lèvres.

-Mon frère aîné, plus âgé que ma sœur, a alors tout pris en main pour moi. Il m'a inscrit à des cours de self défense pour qu'il ne puisse pas m'arriver la même chose si facilement. Et il y a un an, je suis tombée sur l'un des agresseurs de ma sœur. Il s'est moqué d'elle et il a sorti un couteau en disant qu'il fallait aussi s'occuper de moi. Mais comme tu t'en doutes, il est mal tombé. J'ai fini au commissariat et mes parents effrayés ont décidé de m'éloigner de leur fille chérie. Voilà comment j'ai fini ici.

Kaya soupira doucement. Son histoire n'était pas joyeuse mais elle ne la trouvait plus triste. Cela faisait longtemps qu'elle avait fait son deuil à propos de l'amour que ses parents auraient dû lui donner, son frère les avait très bien remplacés et jamais elle ne saurait assez le remercier d'avoir été là. Elle ne voulait pas penser à la vie qu'elle aurait eu sans lui. Non seulement parce que c'était une hypothèse inutile mais aussi parce ça la blesserait. Et elle n'avait aucune envie de se faire mal pour rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Sam 24 Oct - 19:37

« La faiblesse des humains. »
Source chaude


J'écoutais Kaya parler de son pays avec attention. C'était marrant de voir son avis par rapport au développement industriel, à sa préférence... Il était vrai que quand on me dit Japon, je me disais surtout temple, histoire de yokai, yukata, festival.. En somme, l'esprit de l'ancienne époque. Sauf qu'à ça, on rajoutait les maid cafés, les jeux vidéos, et tout autre développement.. Deux visages intéressants et bien différents des autres pays. Tu m'étonnais après que mes parents adoraient autant ce pays. Tandis que pour moi.. Tout m'allait. Après tout, même l'Etats-Unis avait son charme, c'était même le rêve de bon nombre de personnes.
Au moment où elle fit référence du Voyage de Chihiro, mes yeux s'illuminèrent et je bougeais d'un coup dans la source pour venir en avant.

" Aah oui je vois! Je connais. J'adore Voyage de Chihiro! J'aimerais tellement être à sa place et m'amuser avec toutes ces personnages extraordinaires! De plus... L'atmosphère, l'expérience, il y a de quoi s'engouffrer totalement dedans. Je peux comprendre ton amour pour l'ancien temps mais.. Je ne me vois pas non plus sans portable et ordinateur. Franchement, ce sont de bonnes inventions."

Je fis un petit rire, joyeuse. Oui... C'était de bonnes inventions. Pourtant, je ne les utilisais pas. Je n'ai jamais eu envie de les utiliser ou de communiquer, du moins, du cœur. Juste pour embêter ou m'amuser. En fait... Je pourrais très bien vivre dans l'ancien temps. Même s'il n'y avait ni bowling, ni arcade, ni cinéma, ni autre bâtiment d'amusement, j'aurais sûrement trouvé autre chose. Peut-être m'essayer à la pêche? Cette pensée refit sortir un nouveau rire. Je ne m'étais jamais imaginé aller en pêche, ce serait une expérience à faire tiens.

Après avoir trempé ma tête une fois dans la source, je ressortis pour l'écouter, laissant mes cheveux collaient sur mes épaules. Son expression semblait complexe, je n'arrivais pas à le décrire pendant qu'elle semblait s'envoler dans son passé. Je me mis à laver un peu mes cheveux, en les prenant ensemble avec ma main, glissant jusqu'au bout pendant qu'elle continuait. Son histoire était assez triste, mais rien dans sa voix ne le faisait paraître. Était-elle résignée ou cela semblait-il normal à présent? Qu'est-ce que j'aurais fais à sa place? C'étaient des questions qui se formaient dans ma tête pendant que je l'écoutais. En tout cas... Je n'aimerais vraiment pas perdre l'usage de mes jambes. Même l'amour de mes parents n'auraient pas régler ce problème. Ne plus pouvoir marcher, courir, m'amuser comme je le faisais maintenant.. Je ne pouvais vraiment pas me l'imaginer... Et Kaya qui avait perdu l'amour de ses parents alors qu'elle n'avait rien fait... Heureusement que son frère était là. J'étais jalouse, vu que j'étais enfant unique. M'enfin.. Je m'approchais à nouveau d'elle, enlaçant le haut de son corps comme pour la réconforter.

" Ma pauvre, ces gens devraient aller en enfer! Surtout ces délinquants. S'amuser de blesser les autres.. Je ne comprendrais jamais. "

Je m'enleva un peu d'elle pour pouvoir voir ses yeux verts émeraudes en faisant un sourire.

" Mais je suis contente de t'avoir rencontré ici. Cette ville est pas si mal non? "



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Lun 2 Nov - 17:54



Son amour pour l'ancien temps ? Sans doute que oui, ça devait un peu ressembler à ça mais ce n'était pas non plus exactement là, le propos. Ce n'était pas la mondialisation qui la dérangeait mais la perte de certaines valeurs humaines face au profit et à la cupidité des grandes entreprises. Le monde ne vivait plus que pour le pouvoir et l'argent et peu de gens semblaient voir à quoi point ils couraient derrière ses choses. Et puis ça allait, plus ceux qui auraient voulu éviter de subir ce capitalisme à outrance étaient obligé d'y participer. Voilà ce qu'elle n'aimait réellement pas.

Cependant, le monde du Voyage de Chihiro... Oui, ne serait-ce que pour sentir la magie dans l'air, elle aurait voulu y aller au moins une fois. Pas y vivre, elle n'était pas des leurs et elle ne voudrait sûrement pas s'imposer parmi toutes ces créatures magiques et mythiques. Mais au moins pouvoir les rencontrer. Mais ça n'était qu'un joli rêve, tout cela. Kaya retint un soupir, c'était sûrement pour cela qu'elle lisait autant de roman de fantasy. Parce qu'elle était trop terre-à-terre le reste du temps.

-Ça ne me manquerait pas, personnellement. Je n'ai pas de portable très sophistiqué et la seule fois où je l'ai utilisé jusqu'ici, c'est en appelant les pompiers quand la bande de crétins soûls et drogués nous avait attaqués Allen-san et moi.

Avec son frère, ils préféraient communiquer par lettres, la surprise et le plaisir de recevoir un joli courrier, quelque chose qui durait et qui était plus réel qu'un mail. Oui, on pouvait cent fois les personnaliser et même les imprimer. Mais l'écriture ne portait pas exactement les mêmes sentiments à son sens.

-Et ça fait bien deux semaines au moins que je n'ai pas touché un ordinateur. Je préfère écrire.

Après, chacun son choix. Si Jenny-san était accro à la technologie, elle pouvait le comprendre. Cela restait très pratique malgré la pression et le stress que cela pouvait aussi mettre sur les épaules. Elle avait remarqué ça. Dès qu'on avait un appareil puissant, les gens exigeaient presque à ce que vous répondiez immédiatement plutôt que de simplement prendre le temps. En tout cas, tout cela faisait bien rire Jenny.

Et elle, ça la détendait après ce qui avait plutôt été une mauvaise journée. Elle sortit de l'eau, les gouttes dégoulinant sur sa peau rosée à présent pour continuer de se laver. Pensivement, proposa à Jenny de lui laver le dos si elle en avait l'envie après s'être assise sur un petit banc, nettoyant lentement son corps un peu las. En partant, elle risquait d'être trop détendue... Enfin, si elle dormait tôt pour une fois, personne ne lui en voudrait puisqu'elle ne connaissait personne à Taigami.

En tout cas, la blonde l'avait clairement écouté attentivement et lui avait encore fait un câlin. Elle n'aurait jamais imaginé qu'on puisse autant vouloir la toucher. Surtout alors qu'elle était nue dans un bain public. Elle ne savait pas si elle en était gêné ou pas. Elle répondit après avoir rattaché ses cheveux pour laver ses épaules.

-L'enfer, hein... Un écrivain français disait que "l'enfer, c'est les autres". Je ne m'inquiète pas, ils finiront bien par payer un jour. Tout se paie. Même alors que l'on a pas demandé la vie, nous la payons.

Et Kaya sourit à Jenny-san.

-Oui, je suis contente de t'avoir rencontrée aussi. Quant à cette ville, elle a le mérite de m'amuser énormément. Il y a des bagarres tellement ridicules, des fois.

Elle en raconta une qu'elle avait vu : deux gamins qui parce que leurs parents leur avaient interdit de se battre avaient pris leurs hamsters pour leur combat. Elle avait regardé ça en essayant de pas mourir de rire. Au final, les deux hamsters avaient copulé et les deux gosses s'étaient tapé dessus. Un grand moment de fou rire pour elle.

Elle était en train de se laver les jambes après s'être soigneusement brossé les pieds.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Asane

avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Ven 6 Nov - 20:23

« Moment de détente. »
Source chaude


La technologie, l'ancien temps, tous les phénomènes industriels ou que sais-je... Cela me dépassait. Je ne m'y intéressais pas. Je m'adaptais à mon environnement. Du coup, je ne savais pas trop quoi penser de ce qu'elle disait. Si on me demandait ma préférence entre la technologie ou les vieilles méthodes, alors je serais sans doute plus tournée vers la technologie. On a ces machines, alors pourquoi se prendre la peine de faire les méthodes qui prennent plus de temps? Écrire un sms ne prenait même pas une minute, une lettre prenait au moins 10, sans parler du poignet qui pouvait faire mal... De plus, un sms, on en gardait une trace. Bien que je n'aimais pas tellement cet aspect. C'était ce que je détestais, l'épiement dans la vie privée des autres. D'ailleurs... Bien que je disais préferer la technologie, cela devait bien aussi faire 2 semaines que je n'avais pas touché à mon ordinateur. L'innovation, les anciens méthodes... Je m'en foutais, l'amusement primait. Je préférais sortir, bouger. Ah par contre! Le portable, j'aimais mon smartphone, les applications étaient vraiment pratiques! Bon.. Je répondais que quand j'en avais envie, ce qui voulait dire la minute suivante, dans deux semaines ou jamais mais ça, c'était un détail.

" Ah mais tu devrais avoir un smartphone, les applications sont pratiques. Comme suivre ton poids, trouver des transports, ne pas te perdre, enregistrer ta vitesse etc... Je suis sûre que tu aimerais !."

Du moins, je le pensais à moitié, mais ça aussi, c'est qu'un détail. Après tout, je ne la connaissais pas. Je repensais d'ailleurs du moment où elle avait parlé d'Allen et de pompiers, ma curiosité s'éveilla légèrement et je penchais de la tête, laissant mes cheveux s'engouffraient un peu plus dans l'eau chaude.

" Tu as appelé les pompiers pour ces "crétins"? "

Puis quand elle sortit de l'eau, je la suivais du regard, incompréhensible. Je ne comprenais pas ce qu'elle faisait. Et ne compris qu'au moment où elle se proposa de me lavais le dos. Je sortis donc rapidement, sans faire attention à ma serviette qui ne suivait qu'à moitié, le mouvement et m'assit, la regardant se laver avec délicatesse. J'avais l'impression d'être une enfant qui voyait quelqu'un se lavait pour la première fois. C'était amusant. Je ne savais pas ce que je devais faire, je pensais même qu'aller dans la source chaude suffisait pour être lavé. Il faut croire que non. Je ris en pensant aux combats. C'était vrai, c'était stupide, encore plus quand on regardait des côtés, intouchable. Comme une reine qui regardait ses sujets se battre. Quoique... De mon point de vue, j'avais plus l'impression d'être un objet de décoration qu'on avait mit de côtés et qui regardait ce qui se passait devant elle dans son carcasse en verre. Je repensais soudainement à sa proposition de tantôt et on pouvait presque m'entendre chantonner d'excitation.

" Je veux bien que tu me laves le dos! Merci ~ ♪ "

Je me mis donc de dos, laissant la serviette descendre, révélant mon dos nu. Je ne le tenais que vers le devant, baignant dans la vapeur de la source en regardant la lune, tout en attendant avec impatience.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________

The simpliest you are, the happier you will be.
" Don't follow your head, follow your heart "
Free yourself of your bond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Kinomoto

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2015

MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   Dim 8 Nov - 17:24



Elle écouta Jenny-san lui vantait les capacités des smartphones d'aujourd'hui et très franchement, elle se retint de ne pas rire. A quoi celui lui servirait-il donc d'enregistrer sa vitesse ou de suivre son poids ? C'était tellement inutile à son sens. Et c'était surtout se mettre du stress complètement inutile sur les épaules. "Oh non, j'ai pris 500 grammes, il faut que j'aille courir !" Non vraiment, le monde était déjà bien assez fatiguant pour qu'elle n'ait pas envie de se rajouter des choses qui ne feraient que l'agaçaient au fil des jours.

-Oh non, je t'assure que je n'aimerai pas du tout ces choses. Ça ne fait que fournir davantage de stress. Sans compter que je n'aime pas être dépendante de machines. Bien que je n'ai pas le choix en ce qui concerne l'industrialisation de notre nourriture.

Pour le reste, elle préférait se fier à elle-même et aux notes qu'elle prenait en classe pour réussir ses études. Quand il fallait faire ses devoirs, elle n'utilisait Internet qu'en dernier recours, surtout que la bibliothèque de Taigami était très bien fournie. Elle rit doucement quand Jenny-san traita de crétins les personnes qui les avaient agressés Allen-san et elle. Et elle expliqua qu'elle avait préféré appeler oui, parce qu'on ne savait jamais et qu'elle n'avait pas spécialement envie d'aller en prison pour non assistance à personnes en danger. Vu ce qu'ils avaient bu et fumé, ces garçons auraient pu finir dans le coma en plus de leurs blessures.

Kaya fut un peu gênée tout de même que la blonde l'observe à ce point alors qu'elle ne faisait que se laver. Y avait-il quelque chose de troublant dans sa façon de faire ? De ce qu'elle savait, elle ne devait pas réaliser sa toilette d'une façon très différente donc l'occidentale ne devrait pas rester ainsi avec cet air... Hum, difficile de dire à quoi cet air lui faisait penser. Elle avait presque l'impression d'avoir hypnotisé Jenny-san et dit avec un rire dans la voix.

-A me regarder comme ça, tu me donnerais presque l'impression d'être une nymphe.

Heureusement qu'elle la blonde avait ri à cause des histoires de combat, sinon, elle aurait fini par réellement rougir. Chose qu'une japonaise comme elle avait du mal à accepter. Montrer autant ses émotions, ça n'était pas du tout son genre, bien qu'elle se soit un peu relâché avec Jenny-san. Elle sourit encore quand la blonde accepta enfin sa proposition qu'elle avait semblé avoir oublié en écoutant son récit sur les deux gamins. Elle avait été perdu dans ses pensées même, dirait Kaya.

-Ne bouge plus dans ce cas.

Et elle se mit à la tâche, avec soin et délicatesse. Il n'y avait nul besoin de frotter comme une malade pour que la peau soit propre, au contraire, trop frotter créer ensuite un excès de sébum. Ce faisant, elle chantonna doucement une berceuse sur une princesse Kitsune qui aimait la lune mais qui devait épouser un homme pour son pays. Elle ne termina pas l'histoire puisqu'elle avait fini.

-Voilà, tiens, le gant, tu vas en avoir besoin.

Elle lui tendit également le savon, continuant et terminant sa toilette en demandant.

-Du coup, quand vas-tu faire comprendre qu'Allen-san est à toi ?

Oui, il fallait qu'elle titille Jenny-san là-dessus. Surtout que quand elle aurait fini son bain, elles ne se reverraient plus avant un moment. Elle avait des examens et elle serait obligée de rester au pensionnat pour réviser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une pause bien méritée. [pv. Kaya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une pause bien méritée. [pv. Kaya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Une pause bien méritée [pv Jason]
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Un repas bien mérité ! (PV : Thérésa ♥)
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sento City :: La ville :: Partie Sud :: Source Chaude :: Bains des Filles-
Sauter vers: